Test complet du Motorola RAZR Maxx

Publié le 03 Juil 2012 par lepetitmessager |


Mots clés :,

closeCet article a été publié il y a 4 ans 11 mois 23 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Motorola revient pendant les beaux jours avec un nouveau modèle haut de gamme : le Motorola RAZR MAXX (oui oui avec deux X) ! Nous vous l’avions annoncé en mai dernier ici « Motorola agrandit sa gamme en sortant le Motorola RAZR Maxx ! » Aujourd’hui c’est après 2 bonnes semaines de test que je vous présente mon feed back !

Pour avoir testé en 2011 le RAZR et cette année le RAZR MAXX, j’ai clairement vu la différence entre les deux terminaux. Motorola a misé cette année sur une batterie à plus grande capacité. Le constructeur américain a en effet été contraint d’investir en R&D sur sa batterie pour écouler son modèle haut de gamme. La batterie était pour le coup le talon d’achile du RAZR 1ère édition. Etant très attentif à la durée de vie de la batterie sur les smartphones que je teste, le RAZR MAXX est donc passé sur le grill : histoire de voir si les promesses vendues sont confirmées !

Verdict : Une batterie à toute épreuve !

Et oui, la grande force de ce nouveau smartphone est bien sa batterie qui lui permet de tenir une journée entière sans problème. Pour reprendre les chiffres avancés par Motorola, il tient plus de 20 heures en communication. Si je devais forcer le trait, je dirais même que le Motorola RAZR MAXX pourrait s’apparenter à la famille des tablettes (sur ce critère uniquement bien sûr). Le motorola Razr Maxx rejoint donc pour moi la cours des smartabs : terminaux qui sont à mi-chemin sur certaines caractéristiques entre le le smartphone et la tablette. (Autre exemple : la galaxy note de samsung).

Un design qui laisse songeur : 

En ouvrant la boite qui contenait le Motorola Razr Maxx, ma première pensée a été de me dire que le design avait également été retravaillé, notamment pour y loger la batterie plus volumineuse. Mais cette fois le résultat est moins concluant… il faut dire que le numéro 1, sorti fin 2011 était vraiment canon, avec ses formes agressives, sa coque arrière fabriquée avec la fibre KEVLAR, légèrement creusée dans la continuité de l’APN… #romantique

Le Razr Maxx à gauche et le Razr à droite (crédits : http://www.pcinpact.com)

Pour être franc, sur ce petit dernier, ce qui m’a un peu interloqué c’est que l’écran semble un peu perdu au milieu de la façade avant. Lorsque le RAZR MAXX est éteint, on s’attend à avoir un écran qui prend l’ensemble de la surface disponible, mais il en est tout autre…

L’écran reste de bonne facture : 

Une fois passé le côté : « mince l’écran est plus petit que ce que j’aurais souhaité », on se rend compte qu’il est pas si mal ! Avec ses 4,3 pouces, une technologie Super Amoled Advanced qHD (540 x 960), il permet un rendu avec des images de bonne qualité (profondeur, dynamisme).

Un smartphone connecté et connectable aux écrans HDMI :

Comme de nombreux terminaux haut de gamme du marché, le Razr Maxx est équipé d’une prise micro HDMI pour pouvoir être connecté aux écrans LCD et/ou LEDS. Pratique lorsque vous souhaitez par exemple montrer vos photos de vacances sur votre télévision de salon. Le petit bémol que je lui ai trouvé est qu’il n’intègre pas la technologie NFC… mais avec un peu de réflexion,  lorsque je vois les démarrages tardifs de cette technologie, je me dis que ce serait dommageable de lui en tenir vraiment rigueur !

L’appareil photo digne d’un vrai APN : 

On le retrouve une nouvelle fois dans le haut du panier, puisqu’avec ses 8 Mpixels le Motorola Razr Maxx est plutôt bien loti ! J’ai fait plusieurs tests de jour comme de nuit et les résultats sont satisfaisants : les clichés sont bien contrastées et claires.

Des performances confortables pour une utilisation poussée :

Pour terminer sur une note positive avec les performances techniques, et bien je peux vous dire qu’il tient la route ! Pour le coup, il n’y a d’ailleurs pas grand chose à redire. Avec ses deux processeurs de 1,2 Ghz et sa RAM de 1Ghz, il est suffisamment puissant et vif pour faire tourner de nombreuses applications mobiles simultanément. Croyez-en mon expérience de multi-task user !




Back to Top ↑