Plague Inc.

Publié le 16 Avr 2013 par Robi |

Système d'exploitation: / /
Prix:

closeCet article a été publié il y a 4 ans 8 mois 1 jour, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

« Vous voulez éradiquer l’humanité ? Il y a une application pour ça. » Et  Plague Inc est là pour vous guider dans cet ambitieux projet.  Alors bien sur on pourra lui reprocher d’être un poil malsain, mais il aura avant tout le mérite d’être original et plutôt bien réalisé.

PLague LOGO

Plague Inc est donc un jeu de stratégie, très poussé pour un jeu mobile, dans lequel chacune de vos actions auront un impact sur le déroulé de la partie.  « Mais ! Que signifie donc «Plague » dans la langue de Shakespeare ?!? » trépignez-vous.  Wordreference est formel : « Peste, fléau, épidémie, se prononce [ˈpleɪg] of course » vous répondrais-je.  Et le jeu porte bien son nom, puisque vous allez devoir y propager un virus visant à tuer toute la planète.

Pour ce, vous débuterez à partir d’une carte du monde, avec tous les ports et aéroports accessibles, et représentant tous les trajets qui s’y font chaque jour. Vous commencerez par choisir le pays où vous souhaitez implanter votre virus. Evidemment, il faudra être une ordure jusqu’au bout et préférer les pays pauvres pour débuter. Ils auront moins de moyens pour enrayer l’épidémie, et leur climat est en général plus favorable.

Vous devrez ensuite avancer progressivement, sournoisement, et développer le virus à travers trois phases : la transmission, les symptômes, les capacités. Cela se fera  grâce à des points ADN que vous pourrez dépenser après les avoir accumulés au cours du jeu.

Votre progression dépendra principalement de votre faculté à savoir avancer méthodiquement. Car attention, pour remporter une partie, TOUTE l’humanité devra y passer… Et il sera important de veiller à ce que le virus arrive dans tous les pays. Pour ce faire, vous développerez par exemple sa résistance à l’eau pour le faire voyager en bateau, et sa résistance à l’air pour les voyages en avion (les deux ont leur importance car certains pays n’auront pas d’aéroport ou de port). Il faudra également veiller à développer sa résistance aux différents climats, chauds et froids. Voilà donc un court exemple des problématiques que vous devrez gérer, uniquement pour la partie propagation. Par la suite, à vous par exemple de faire évoluer cette vilaine toux en pneumonie (pour la partie Symptômes), et si possible résistante à la plupart des médicaments (pour la partie capacité). Et pour le bonheur de tous, vous pourrez (devrez) varier les plaisir en cumulant les infections cutanées, pulmonaires… avec des kystes,  nausées, et autres merveilles pathologiques. « AWESOME ! ».

Mais si vous créez un virus trop puissant, il est fort probable que la planète prenne très certainement trop vite ses dispositions, avec par exemple des mesures d’embargo pour contenir la propagation. A l’inverse, si vous misez trop sur la propagation sans faire évoluer le virus, nul doute que les pays riches trouveront un remède très rapidement.

C’est donc un jeu très riche et complexe. Les parties défilent étonnamment vites, et il n’est pas impossible d’y rester scotcher 1 ou 2h sans s’en apercevoir. Cette profondeur est sa principale force, mais elle pose aussi certains problèmes. Car au-delà du fun indéniable des premières parties passées à découvrir toutes les subtilités offertes, le jeu s’avérera aussi très frustrant. Vous aurez le choix entre 3 niveaux de difficultés, mais dès le deuxième il vous sera déjà très difficile de venir à bout de la planète. Et surtout, vous n’aurez aucune indication pour vous dire ce qui n’a pas fonctionné, et vous aurez beau refaire les parties en changeant plusieurs détails, il y aura toujours un problème quelques part. C’est à se demander si tout n’est pas fait pour vous pousser à la dépense, puisqu’une autre option vous permet de développer et débloquer des nouveaux virus. Et plus on joue, plus on peut se demander s’il est réellement possible de remporter une partie sans débloquer certains contenus.

C’est donc assez mitigé que je termine ce test, entre l’euphorie du début et la frustration de la fin. A vous de vous faire votre avis, et de voir si la ferveur de Plague Inc vous contamine aussi. (<–Très, très bonne chute de fin de test, merci d’en convenir).

 

Plague Inc. - Ndemic Creations      android_market_logo

 

Gameplay
Durée de vie
Originalité
Graphisme

En résumé : Original, décalé, et surtout bien réalisé, Plague Inc. tire clairement son épingle du jeu, mais pourra à la longue en frustrer quelques uns de par sa difficulté. A tester, gratuitement sur Androïd, et pour quelques centimes sur iOS.

4.6


Note des internautes: 3.5 (9 votes)



Back to Top ↑