FIFA 14 gratuit sur mobile, elle est où l’embrouille ?

Publié le 04 Oct 2013 par Robi |

Système d'exploitation: /
Mots clés :,
Prix:

closeCet article a été publié il y a 3 ans 7 mois 19 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Ça y est, comme chaque année fin septembre, le nouveau Fifa arrive. Et comme toujours depuis quelques années, le petit frère version mobile l’accompagne. Si EA a apparemment bien bossé pour nous proposer ce qui s’annonce comme un grand cru sur console, la firme yankee a aussi fait preuve de générosité quant au prix des différentes versions. Annoncé gratuit en Europe dans les packs XBox One, le leader du ballon rond arrive aussi en F2P sur mobile. Fifa gratuit, on est pas vraiment habitués. C’en est presque louche. Mais « rassurez-vous », comme tous jeu gratuit qui se respecte, Fifa 14 est payant. Malinx. Mais alors que vaut ce FIFA 14 ? Test.

FIFA 14

Une fois l’appli ouverte pour la première fois, nous voilà directement lancés dans une partie qui nous servira de tuto. Avant de chausser les crampons, passage obligatoire par la sélection des équipes. Première bonne surprise, beaucoup d’équipes en stocks, avec quasiment tous les championnats européens accessibles. La version française de l’appli nous propose par défaut un PSG-OM. Allez, match.

Les premières images du stades mettent en confiance. C’est plutôt joli, et on semble proche du niveau des dernières versions sur consoles portables. Au niveau graphismes, on peut donc être satisfait globalement du rendu, mais les quelques défauts visibles par-ci, par-là (cliping grossier, modélisation de certains joueurs) nous rappellent rapidement qu’on ne se trouve que sur une version mobile.

Premier coup de sifflet, la partie commence. Et là, GROSSE surprise, avec un gameplay et une maniabilité qui semble complètement revue. Out le stick virtuel classique. Tout se passe maintenant par actions tactiles : Toucher un joueur pour passer, glisser le doigt vers le but pour tirer, maintenir une direction pour bouger… Pour la défense également, il « suffira » de viser l’adversaire et de tapoter pour solliciter une pression du défenseur le plus proche. Il faudra bien quelques secondes (minutes) pour comprendre réellement comment fonctionne tout ça. C’est au départ très confus. On tente, on rate.  Et même si l’agressivité des défenseurs est plutôt permissive, cela reste vraiment peu évident d’avoir une visibilité clair de ce qui se passe sur le terrain quand on doit avoir constamment le doigt en plein milieu de l’écran pour effectuer chacune des actions.

Si bien qu’après quelques minutes de jeu, on se demande clairement comment on va pouvoir faire quelque chose de correcte, de précis et de fun avec ce gameplay on ne peut plus brouillon. La facilité du tuto est surement réglée pour faire prendre confiance au nouveau joueur. 4-0 pour un premier match c’est correct. Sauf quand on se demande encore comment on a fait pour en mettre autant, sans rien réellement maîtriser grand chose.  Cependant, (et à ma grande surprise), on commence pourtant à prendre plaisir avec ce système de jeu au fil des parties. Ça devient plus fluide, même si malgré tout, cette prise en main n’a pas l’air des plus précises. Bref, EA, je vous ai compris, mais ça ne m’a pas convaincu. On a vite envie de revenir à la vieille école, et c’est chose possible en se baladant dans les menu pour sélectionner les contrôles ‘historiques’. Avec le pad virtuel en bas à gauche, et les touches d’action en bas à droite. Merci donc pour ces nouveaux contrôles. Mais non merci.

Image de prévisualisation YouTube

Côté menu par contre, rien à redire. C’est beau, c’est fluide, agréable et plutôt bien organisé. La musique est elle aussi toujours aussi bonne, à la hauteur de ce qu’on peut espérer d’un titre EA. On retrouve dans le menu d’accueil 4 catégories différentes dans lesquelles on peut naviguer :

– Une section ‘Home‘, dans laquelle EA nous propose un Fifa Ultimate team (excellent mode, mêlant gestion et jeu, avec une quasi dream team pour le tuto), le mode match rapide Online, un encart pour la connexion FB/Origin, et un mode Games Of The Week mis à jour régulièrement (toutes les grosses affiches à venir dans différents championnats jouables en instantané).

–  Une section ‘Play‘, avec les sections Ultimate Team, Games of the week, penalty, online, et kick off qui lui est bloqué et payant, à 4.49€ (contient kick off, Tournament et manager mode).

–  Une section ‘EAS FC‘.

– Une section ‘Réglages‘, avec les customisations classiques possibles (à noter la possibilité de télécharger les commentaires gratuitement, et ceux dans plusieurs langues, si ceux du commentateur national vous déplaisent (prends ca Christian Jean-Pierre)).

Pour profiter donc pleinement de ce Fifa 14 il vous faudra 2 choses, une connexion, avec un compte origine pour profiter des matchs online, et de l’argent, pour débloquer le mode Kick off à 4.49€ (permettant d’accéder à tous les modes de jeu offline). C’est frustrant, mais terriblement efficace.

Je sors donc mitigé de ce test. Après avoir remarqué l’aspect confus du jeu, et pas toujours fini aux petits oignons, ce FIFA 14 a pris, partie après partie de l’ampleur. Et si on bloque régulièrement sur certains défauts du jeu (des bugs graphiques par-ci, par-là, un jeu gratuit loin de l’être si on veut vraiment s’amuser…), on ressort tout de même étrangement satisfait de chaque partie, et on prend plaisir à les enchaîner.

Les nombreux modes du jeu font le boulot, avec ce Fifa Ultimate Team est ultra addictif. L’IA symbolise parfaitement ce grand écart constant entre confusion et fun. Si la défense adverse est une purge, au moins aussi mauvaise que les gardiens en carton, l’IA « alliée » offre des appels constants, qui permettent de développer le jeu très agréablement. A tester donc, d’autant que ça reste gratuit, tant que ça ne devient pas payant.

Graphismes
Fun
Rejouabilité
Bande son
Maniabilité

En résumé : Du trés bon, et du moins bon pour ce FIFA 14. Toujours est-il que pour ce prix là, ce serait dommage de ne pas essayer.

4

A tester, évidemment.


Note des internautes: 3.9 (3 votes)



Back to Top ↑