La marque Nokia remplacée par Microsoft mobile

Publié le 22 Avr 2014 par Thomas Archambaud |

Système d'exploitation:
Mots clés :, , ,

closeCet article a été publié il y a 3 ans 3 mois 28 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

La nouvelle est de taille. A partir du 25 avril prochain, Nokia ne fabriquera plus de téléphones et de tablettes. La branche de la téléphonie est rachetée par Microsoft après des mois de négociation.

La société annonçait le 21 avril dans un communiqué que les activités concernant les tablettes et les mobiles seraient désormais transférées chez Microsoft, rebaptisées « Microsoft Mobile ». Ce rachat avait pris un peu de retard puisqu’il avait été annoncé en septembre dernier : c’est désormais officialisé et confirmé depuis hier par Nokia. Microsoft se tourne donc désormais vers la conception de matériel mobile, un nouveau pas pour le géant américain qui a créée Windows et la suite Office ! Ce tournant permettra à Microsoft de renforcer son offre multiplateforme après s’être positionné sur le jeu vidéo avec la Xbox (mais avoir raté le tournant du mobile il y a quelques années déjà).

Pour parler un peu chiffres, le rachat est estimé à 5,44 milliards d’euros. Il comprend bien évidemment le rachat des branches mobiles et tablettes, mais aussi tout ce qui concerne les brevets de la marque finlandaise. Microsoft pourrait ainsi partir à la conquête du marché, encore plus fort afin d’espérer se hisser au niveau d’Apple, Samsung et Google. On reconnaîtra tout de même que la partie n’est pas gagnée, les dernières nouvelles sur le lancement d’un smartphone modulable par Google pourrait complètement bouleverser le marché actuel de la téléphonie.

Nokia n’en est pas à son 1er changement d’activité. Créée en 1865, la marque était déjà passée par l’industrie du papier et du caoutchouc. Cette fois-ci, Nokia recentre le coeur de ses activités sur l’équipement télécom pour les opérateurs pour ainsi leur fournir le matériel indispensable à la conception d’infrastructures réseau. On ne sait pas vraiment s’il s’agit d’une mutation administrative pour les professionnels ou d’un réel remaniement d’image de marque purement marketing destiné au grand public.




Back to Top ↑